Cherchez d'abord le Royaume des cieux et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît (Mt 6, 33) -  www.blaisebicaba.bf

Le 10ème commandement : Tu ne convoiteras pas les biens d'autrui

« D'où viennent les guerres, d'où viennent les batailles parmi vous ? N'est-ce pas précisément de vos passions, qui combattent dans vos membres ? Vous convoitez et ne possédez pas ? Alors vous tuez. Vous êtes jaloux et ne pouvez obtenir ? Alors vous bataillez et vous faites la guerre. Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas. Vous demandez et ne recevez pas parce que vous demandez mal, afin de dépenser pour vos passions. Adultères, ne savez-vous pas que l'amitié pour le monde est inimitié contre Dieu ? Qui veut donc être ami du monde, se rend ennemi de Dieu » (Jc 4, 1-4).

Il faut que nous luttions contre le deuxième péché capital qui est l'égoïsme : vouloir tout pour soi, rien pour l'autre. Tout homme doit lutter contre le « moi » pour qu'il ne prenne pas le dessus. Qu'on laisse le Christ prendre le moi alors on peut toujours dire merci au Seigneur pour quelque chose qui appartient à autrui. C'est pourquoi le Seigneur nous interdit la convoitise : « Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain. Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain » (Ex 20, 17 ; cf. Dt 5, 21).

Mais que voit-on pas ? Untel a une voiture, au lieu de travailler pour l'avoir, alors, on convoite sa voiture. On vole, on cherche à supprimer la personne même par des moyens occultes. C'est très fréquent. Parce qu'untel a tel bien, comme je ne peux pas avoir, je convoite son bien, je cherche à supprimer la personne, à ce qu'il lui arrive des malheurs.

Il y a souvent l'utilisation de la violence. Il y a des voleurs qui tuent et qui volent. Non seulement, ils sont voleurs mais tueurs. Pourquoi éliminer quelqu'un après avoir convoité son bien ?

A un niveau national ou international, on convoite les richesses d'un pays, on vient mettre le désordre, tout détruire dans ce pays et le piller. Si la Guinée Conakry a des problèmes jusque-là, alors que sur le plan des ressources minières elle est très riche, ce n'est pas pour rien. Elle a été asphyxiée économiquement parce qu'elle a voulu prendre son indépendance. Au Congo Démocratique, l'ex Zaïre, c'est la guerre tout le temps à cause des richesses innombrables du sous-sol. Ce sont les grandes nations qui organisent des guerres civiles de sorte à ce que les populations soient préoccupées par leur survie. Ainsi, ils peuvent piller les ressources du pays comme ils veulent. Ce sont eux qui produisent les armes, qui nous les vendent pour que nous nous entre-tuions afin qu'ils nous pillent.

Le roi de Belgique ne pouvait pas exister sans la RDC. Il y a une citation du roi Baudouin quand les missionnaires venaient en Afrique : « vous ne venez pas pour leur apprendre Dieu parce qu'ils connaissent déjà Dieu, mais pour bien organiser l'exploitation des richesses pour la Belgique et pour l'Europe ». Avec cela, que penser de la religion chrétienne ? Que penser des missionnaires ? Parfois on donne raison à certaines personnes qui se révoltent contre la religion chrétienne à cause de l'agissement des missionnaires. De concert avec leur gouvernement, certains missionnaires ont utilisé l'évangile pour nous asservir, nous rendre esclaves : Dieu est là, soumettez-vous, et pendant ce temps, on puise, on vole. Finalement, ils vont contre la loi de Dieu.

En Amérique, on a décimé les Indiens en disant qu'ils n'ont pas d'âme. Aujourd'hui, surtout au Canada, les gens sont révoltés, ils voient d'un très mauvais œil le christianisme. Pour dénigrer un prêtre, ils utilisent un mot sacré : « regarde-moi cette hostie-là, regarde-moi ce tabernacle-là » ! On s'est servi de Dieu pour aller contre Dieu. Quand certains Africains prônent de retourner à notre culture, à la religion de nos ancêtres, cela peut se comprendre. C'est à cause de toute cette injustice commise au nom de la religion, au nom de Dieu qui les révolte. Il faut que nous combattions cela de l'intérieur. Que chacun essaye de combattre en lui, dans sa famille, dans sa société et partout.

Comme dit saint Paul, « n'ayez de dettes envers personne, sinon celle de l'amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en cette formule : Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Rm 13, 8-9).

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2017 Abbé Blaise Bicaba

Please publish modules in offcanvas position.