Cherchez d'abord le Royaume des cieux et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît (Mt 6, 33) -  www.blaisebicaba.bf

L'identité de l'ennemi des chrétiens

L'ennemi du chrétien n'est nul autre que l'ennemi du Christ, à savoir le diable ou Satan, qui, « comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer » (1 P 5, 8).

Le Christ est venu pour libérer l'homme du péché. Celui qui se donne au Seigneur, celui qui choisit le camp du Seigneur devient immédiatement l'ennemi de Satan. C'est pourquoi au baptême, il y a toujours l'exorcisme, pour montrer que le baptisé a choisi un camp, le camp du Christ. Et désormais, il a pour adversaire commun Satan qui est là et qui fera tout pour le séduire comme il a séduit le Christ, bien sûr, sans succès. L'Ennemi n'a qu'un seul but, celui de nous déposséder de notre héritage qu'est la vie éternelle. Il ne peut pas faire autrement que de nous séduire, par les choses de ce monde. Il se sert des richesses de ce monde comme appâts. Les pêcheurs jettent l'appât et le poisson mord l'hameçon. C'est de la même manière que le diable nous prend dans ses filets.

Satan est un ange déchu. Dieu n'a pas créé le mal. Dieu a créé des anges qui étaient tous bons et libres. Cela veut dire que, comme les hommes, ils ne sont pas des robots, mais ils ont la possibilité de choisir, de faire la volonté de Dieu ou de s'en détourner. Mais certains anges se sont révoltés contre Dieu en voulant s'égaler à lui, en refusant de lui obéir. C'est là qu'il y a eu la chute des démons sur la terre (cf. Ap 12, 7-9). À la tête de cette rébellion, il y a Satan. Se voyant dépossédé du ciel, il a juré d'aller contre Dieu en s'attaquant à l'homme : « Alors, furieux contre la Femme [la Vierge Marie], le Dragon s'en alla guerroyer contre le reste de ses enfants, ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus » (cf. Ap 12, 17).

Puisqu'il ne peut pas s'attaquer directement au Créateur, Satan s'attaque à l'homme, à sa créature créée à son image et à sa ressemblance (cf. Gn 1, 26), en qui il a mis tout son amour. Chaque fois qu'il arrive à toucher cette créature, c'est comme s'il a touché Dieu. C'est comme quelqu'un qui ne pouvant pas faire du mal à un père s'en prend à ses fils pour faire du mal au père. C'est pourquoi d'ailleurs le Christ dit « qu'il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes, qui n'ont pas besoin de repentir » (Lc 18, 7). Parce que chaque homme compte pour Jésus qui a versé son sang pour nous sauver. Chaque homme arraché des mains de Satan provoque une joie indicible dans les cieux.

Dieu n'a pas retiré au diable son pouvoir, de même qu'il ne nous retire pas notre savoir, notre force, nos compétences quand nous péchons. Mais Satan n'a plus de bénédiction. Il peut faire pas mal de choses extraordinaires, singer le Seigneur dans les miracles, mais du bluff. Il n'y a pas de bénédiction dans ce qu'il fait. Celui qui s'appuie sur l'Ennemi pour avoir des biens doit savoir que ce ne sont pas des biens qui sont bénis, car après, c'est la destruction assurée. Ce sont des biens basés sur du sang, sur le mensonge, etc., mais qui entraînent tôt ou tard la ruine. Dans tous les domaines, Satan essaye d'imiter Dieu, sauf qu'il ne peut pas créer une vie. Et il utilise les moyens de cette terre pour séduire l'homme.

Pin It

Commentaires  

0 #3 Lamah Severin 17-11-2018 10:04
Merci mon père pour cet éclaircissement
Citer
0 #2 SANOU Hervé 01-10-2018 19:05
infiniment merci papa.
Que Dieu continue de vous bénisse.
Citer
-1 #1 Kagambega Michel 04-03-2018 23:20
Merci père pour ce travail
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2017 Abbé Blaise Bicaba

Please publish modules in offcanvas position.