Cherchez d'abord le Royaume des cieux et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît (Mt 6, 33) -  www.blaisebicaba.bf

L'ennemi du chrétien n'est nul autre que l'ennemi du Christ, le diable ou Satan, qui, « comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer » (1 P 5, 8).

Le Christ est venu pour libérer l'homme du péché. Celui qui se donne au Seigneur, celui qui choisit le camp du Seigneur devient immédiatement l'ennemi de Satan. C'est pourquoi au baptême, il y a toujours l'exorcisme, pour montrer que le baptisé a choisi un camp, le camp du Christ. Et désormais, il a pour adversaire commun Satan qui est là et qui fera tout pour le séduire comme il a séduit le Christ. L'Ennemi n'a qu'un seul but, celui de nous déposséder de notre héritage qu'est la vie éternelle. Il ne peut pas faire autrement que de nous séduire, par les choses de ce monde. Il se sert des richesses de ce monde comme appâts. Il jette et le poisson mord à l'hameçon. Il nous prend dans ses filets.

Que ce soit pour le péché d'Adam et Eve, ou que ce soit lors de la tentation du Christ, Satan présente toute chose comme étant bon. Il en est de même aujourd'hui. Pour tous les péchés, Satan nous fait croire que c'est bon. C'est seulement après coup que l'on regrette de n'avoir pas écouté la voix de Dieu.

Voici les paroles de Jésus à certains Pharisiens qui nous donnent de précieux renseignements sur Satan : « Vous êtes du diable, votre père, et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir. Il était homicide dès le commencement et n'était pas établi dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui : quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, parce qu'il est menteur et père du mensonge » (Jn 8, 44). Ainsi donc :

On peut être tenté, mais on ne doit pas succomber. Et pour ne pas succomber à la tentation, le Christ nous a montré la voie à suivre. Lui-même a été tenté, mais il n'a pas succombé. Les trois évangiles synoptiques racontent la tentation du Christ au désert (cf. Mt 4, 1-11; Mc 1, 12-13; Lc 4, 1-13).

La première tentation

Quand Jésus est revenu de son jeûne de 40 jours, le démon s'approche de lui. Ah, tu as faim, tu peux transformer les pierres en pain. Bien sûr, Jésus a le pouvoir de le faire. Mais le Seigneur lui répond : « L'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche du Seigneur ». C'est une citation de l'Ancien Testament (cf. Dt 8, 3). Ce Jésus qui lui parle est la Parole de Dieu incarnée. C'est la Parole de Dieu qui a créé tout ce qui existe : tout s'est fait par lui, et sans lui rien n'a été fait. L'Ennemi a compris mais il refuse de s'avouer vaincu et change de sujet.

© 2017 Abbé Blaise Bicaba

Please publish modules in offcanvas position.