Cherchez d'abord le Royaume des cieux et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît (Mt 6, 33) -  www.blaisebicaba.bf

Arme 5 : Le casque du salut

« Enfin, recevez le casque du salut » comme armure pour le combat spirituel (Ep 6, 17). Le casque protège la tête. On devrait toujours le porter lorsqu'on est sur les engins à deux roues. Toujours. Le salut, c'est le fait d'être sauvé par Jésus-Christ, et d'avoir part au paradis après notre mort.

Le moyen que l'Ennemi utilise habilement est la perversion de notre intelligence. Lorsque la tête est corrompue, il sait qu'il a gagné. Lorsque nous ne pensons plus à Dieu, au salut, qu'est-ce qui va nous amener à lutter, à supporter les épreuves, à éviter de pécher ? Dès que nous ne pensons plus au Royaume, ce qui nous intéressera désormais c'est cette vie terrestre et ses plaisirs. C'est pourquoi le diable fait tout pour détraquer notre intelligence.

Un des moyens pour corrompre notre intelligence ce sont les fausses doctrines, et il y en a tellement aujourd'hui. Il y en a qui disent que Dieu n'existe pas, que le ciel et l'enfer n'existent pas, que ce sont des inventions humaines. Certains affirment que Dieu est tellement miséricordieux qu'il ne laisserait personne aller en enfer. Si tel est le cas, pourquoi Jésus nous met-il en garde, pourquoi nous demande-t-il d'entrer par la porte étroite ? (cf. Mt 7, 13). Si l'on ne croit pas à l'existence de la vie après la mort, pourquoi et comment lutter ? Certains courants de pensée enseignent qu'après la mort, l'âme se réincarne dans une autre personne pour revenir parfaire sa vie sur terre, ce qui est complètement faux. Pourquoi celui qui croit en la réincarnation devrait-il lutter ? Il lui suffit d'être médiocre, puisqu'il espère revenir après sa mort, ce qui n'arrivera jamais.

À regarder de près, les sectes et les autres religions visent les conforts dans la vie terrestre. Lorsqu'on peut prendre plusieurs femmes, c'est pour quoi ? Si pour jeûner, on peut faire le plein tôt le matin, à quoi cela sert-il ? Si pour peu que l'on a de l'argent ou que l'on accepte de s'endetter, on peut aller en pèlerinage et recevoir désormais des honneurs, à quoi cela sert-il ? Dans le protestantisme, on fait miroiter un christianisme sans croix : l'accent est mis sur la richesse et l'élimination de toute souffrance, sous prétexte que celui que Dieu a béni ne doit manquer de rien. Cela est illusoire et impossible, même en empruntant des voies malhonnêtes. Dans les clubs services (Rotary, Lions club, etc.), on cultive l'amour de l'argent, du bien-être, des amusements, du leadership. Quand quelqu'un rentre dans les sectes, on lui lave le cerveau. Il fait désormais ce que les responsables de la secte lui commandent. Une fois que la tête est atteinte, l'individu bascule dans le mal.

Il n'y a que le Christ qui sauve, parce qu'il est « le Chemin, la Vérité, la Vie » (Jn 14, 6) ; « il n'y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Ac 4, 12). En dehors du Christ, on s'égare facilement. Si nous ne pensons plus à lui, à tout ce qu'il a souffert pour nous, qu'est-ce qui va motiver notre lutte pour le Royaume ? Nous risquons de nous accommoder au monde, c'est tout. La religion c'est juste comme cela, pour faire partie d'un groupe, s'accrocher à quelque chose pour vivre, c'est tout. Ce n'est pas que Dieu existe et que l'on cherche le ciel. C'est juste une pratique de surface, faire semblant pour être bien vu, et à côté on fait ce qu'on veut. C'est tout.

Il y a aussi les fausses idéologies comme la théorie du genre que nos gouvernants essayent de diffuser : on veut faire croire aux gens que même s'ils naissent homme ou femme (sexe biologique), ils ont la possibilité de choisir d'être homme ou femme. On fait croire à notre génération que le sexe n'est rien, que l'avortement, les pilules, les stérilets ne sont rien, que la virginité est mauvaise. C'est la liberté absolue : l'homosexualité, le libertinage sexuel, tout est permis. Une fois que dans la tête, ce qui est mal est considéré comme un bien, et que ce qui est bien est mal vu, l'individu fait absolument n'importe quoi. Il est prêt à tout, à tuer, à voler, à utiliser les autres, à vendre son âme au diable, pourvu qu'il gagne son poste, son argent, ses honneurs, ses plaisirs.

Ce passage de la lettre aux Romains montre à quel point l'homme se plonge dans les péchés les plus abominables lorsqu'il se détourne de Dieu, lorsqu'il devient inconscient du salut. Et comme salaire, il doit s'attendre au feu de l'enfer :

« Puisque, ayant connu Dieu, ils ne lui ont pas rendu comme à un Dieu gloire ou actions de grâces, mais ils ont perdu le sens dans leurs raisonnements et leur cœur inintelligent s'est enténébré : dans leur prétention à la sagesse, ils sont devenus fous et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une représentation, simple image d'hommes corruptibles, d'oiseaux, de quadrupèdes, de reptiles. Aussi Dieu les a-t-il livrés selon les convoitises de leur cœur à une impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps ; eux qui ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge, adoré et servi la créature de préférence au Créateur, qui est béni éternellement ! Amen.

« Aussi Dieu les a-t-il livrés à des passions avilissantes : car leurs femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature ; pareillement les hommes, délaissant l'usage naturel de la femme, ont brûlé de désir les uns pour les autres, perpétrant l'infamie d'homme à homme et recevant en leurs personnes l'inévitable salaire de leur égarement.

« Et comme ils n'ont pas jugé bon de garder la vraie connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur esprit sans jugement, pour faire ce qui ne convient pas : remplis de toute injustice, de perversité, de cupidité, de malice ; ne respirant qu'envie, meurtre, dispute, fourberie, malignité ; diffamateurs, détracteurs, ennemis de Dieu, insulteurs, orgueilleux, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, insensés, déloyaux, sans cœur, sans pitié ; connaissant bien pourtant le verdict de Dieu qui déclare dignes de mort les auteurs de pareilles actions, non seulement ils les font, mais ils approuvent encore ceux qui les commettent » (Rm 1, 21-32).

C'est pourquoi, nous avons besoin du casque du Salut pour protéger la tête, le cerveau, la volonté. C'est en gardant continuellement ce casque que nous pouvons « travailler avec crainte et tremblement à accomplir notre salut » (cf. Ph 2, 12). Nous devons avoir constamment les yeux levés vers le ciel. Nous devons toujours rechercher les biens d'en haut.

Pin It

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2017 Abbé Blaise Bicaba

Please publish modules in offcanvas position.