Cherchez d'abord le Royaume des cieux et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît (Mt 6, 33) -  www.blaisebicaba.bf

Arme 6 : Le glaive de l'Esprit Saint

Pour le combat spirituel, « recevez le casque du Salut et le glaive de l'Esprit, c'est-à-dire la Parole de Dieu » (Ep 6, 17). Un glaive, c'est une épée. Ici, il est question du glaive de l'Esprit c'est-à-dire la Parole de Dieu qui est une arme offensive et défensive. En effet, « toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice : ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute œuvre bonne » (2 Tm 3, 16-17).

Le glaive une arme qui nous permet de combattre. On déblaie le terrain avec la Parole de Dieu. On fait de l'espace avec la Parole de Dieu pour que les ténèbres reculent et que la lumière s'installe. Si la Parole est là, c'est Dieu lui-même qui est là. Pour que les gens se convertissent, il faut qu'ils entendent la Parole. Mais qui va l'annoncer ? Comme le mentionne la lettre aux Romains : « En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Mais comment l'invoquer sans d'abord croire en lui ? Et comment croire sans d'abord l'entendre ? Et comment entendre sans prédicateur ? » (Rm 10, 13-14) Il faut des gens pour annoncer Jésus. Il faut que ce zèle nous brûle pour que nous puissions annoncer cette parole qui est le glaive, cette Parole de Dieu qui est Jésus lui-même, le Verbe fait chair. Et pour annoncer cette Parole, il nous faut la connaître, il nous faut en premier lieu, nous nourrir nous-mêmes de cette Parole et la mettre en pratique.

« Vivante, en effet, est la parole de Dieu, efficace et plus incisive qu'aucun glaive à deux tranchants, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensée du cœur » (He 4, 12). Sans la Parole de Dieu, il n'y a pas de conversion. C'est par la Parole de Dieu que Jésus vainc les tentations. Quand le diable lui dit de faire ceci ou cela, Jésus lui répond qu'il ne le fera pas en citant une parole de l’Écriture (cf. Lc 4, 1-13). Mais si nous ne connaissons pas la Bible, comment pourrions-nous penser à une parole appropriée quand vient le moment de la tentation ? Saint Jérôme disait à juste raison que l'ignorance de la Bible c'est l'ignorance de Jésus-Christ.

Le diable passe par tous les moyens pour nous détourner de la vérité, pour nous faire croire à un christianisme sans effort, un christianisme qui s'accommode au monde. Comment pouvoir discerner les œuvres du monde par rapport à la volonté de Dieu si nous ne lisons jamais la Bible, si nous n'allons pas à la messe pour écouter les paroles, ou si nous les écoutons dans la distraction, pour les oublier aussitôt ? Ce n'est pas pour rien que notre foi ne vaut rien : chrétiens le dimanche, païens les autres jours. Si nous n'avons pas la Parole, est-ce que le diable a besoin de nous combattre encore, puisque de nous-mêmes, ne sachant pas ce que Dieu veut de nous, nous agirions comme les gens du monde ? Il suffit qu'il mette devant nous les biens de ce monde, les richesses, la mode, le pouvoir, le plaisir, ou qu'il nous pousse au découragement : là, on trouve que Dieu ne fait plus notre affaire, on doute de lui, on court chez les féticheurs, dans les sectes, etc.

Sans le glaive de l'Esprit Saint, nous ne pouvons pas combattre. Saint Paul disait : « Laissez-vous mener par l'Esprit et vous ne risquerez pas de satisfaire la convoitise charnelle. Car la chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair ; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez. Mais si l'Esprit vous anime, vous n'êtes pas sous la Loi. Or on sait bien tout ce que produit la chair : fornication, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, disputes, dissensions, scissions, sentiments d'envie, orgies, ripailles et choses semblables – et je vous préviens, comme je l'ai déjà fait, que ceux qui commettent ces fautes-là n'hériteront pas du Royaume de Dieu. – Mais le fruit de l'Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi : contre de telles choses il n'y a pas de loi. Or ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises. Puisque l'Esprit est notre vie, que l'Esprit nous fasse aussi agir. Ne cherchons pas la vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous enviant mutuellement » (Ga 5, 16-26).

Si nous cherchons à connaître la Parole de Dieu, nous vivrons selon l'Esprit. Autrement, ce sera selon la chair. Les deux ne sont pas compatibles. Nous devons nous rendre puissants dans le Seigneur par la maîtrise de sa Parole. Ce n'est pas la veille du combat qu'il faut se préparer. Il faut être uni au Christ et petit à petit il nous entraîne, il nous forme, et on s'aguerrit. Ainsi, nous pourrons dire avec le Psalmiste : « Béni soit le Seigneur, mon rocher ! Il exerce mes mains pour le combat, il m'entraîne à la bataille ... » (Ps 144(143), 1).

 

Pin It

Commentaires  

0 #1 Alice Louis 13-09-2018 12:55
Gloire et louange à toi Seigneur Jesus !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

© 2017 Abbé Blaise Bicaba

Please publish modules in offcanvas position.